Accueil > Actualités

Retrouvez toute l'actualité d'Acc'Or en Saône et Loire (71)

Coaching

Ateliers de gestion du stress sur réservation

Vous êtes dans la régions louhannaise et souhaiter participer à mes ateliers de gestions du stress?
Contactez moi au 06.64.66.03.37. 


Les places étant limitées à 8 personnes, d'autres ateliers seront prévus ultérieurement.
Restez connectés pour en être informés.

Je rappelle pour ceux qui se trouvent loin géographiquement que les suivis en ligne sont possibles dans certaines conditions. Pour en savoir plus contactez moi également.

Journée porte ouverte aux Ecuries de La Fontaine Aux Merles.

 

 Forum santé:

 Le samedi 02 Septembre aura lieu à l'Abergement-Sainte-Colombe, la journée porte-ouverte des Ecuries de la Fontaine Aux Merles.

A cette occasion, se déroulera un forum santé du cheval.

Je participerais à ce forum en vous présentant la méthode caval-connect qui intègre le sophrologie, le coaching et la thérapie au coeur de la relation Homme-Cheval.

Qu'il s'agisse de préparation mentale pour le cavalier dans le but d'améliorer sa performance et/ou sa relation avec son cheval ou qu'il s'agisse de thérapie ou de coaching facilités par le cheval, la méthode Caval-Connect a pour but de contribuer au développement mutuel des deux partenaires.

Aussi participe-t-elle par ricochet à l'équilibre psycho-affectif et corporel du cheval, tout en participant à la même recherche d'équilibre chez l'être humain (cavalier ou non).

Cette approche novatrice a le vent en poupe depuis ces dernières années, bien que la collaboration entre l'homme et le cheval existe depuis des siècles.

A chaque époque, il y a eu des êtres humains exploitant insensiblement les chevaux. Mais également des êtres, plus humains, ayant compris que le cheval pouvait apporter beaucoup plus à l'homme qu'un moyen de locomotion ou un moyen de flatter son égo si tant est qu'on se connectait à sa sensibilité.

Ainsi, Xenophon disait déjà plus de 400 ans avant Jesus-Christ: "le cheval est un bon maître, non seulement pour le corps, mais aussi pour l'esprit et le coeur".

Je citerais également Fraçois Baucher, célèbre écuyer du 18ème siècle : "Le cheval a la perception comme il a la sensation, la comparaison et le souvenir. Il a donc le jugement et la mémoire. Il a donc l'intelligence!"

Bien sûr, le forum santé vous permettra de rencontrer d'autres intervenants, et je vous invite à lire l'affiche ci-dessous pour découvrir ce qui sera présenté.

Venez nombreux et en famille, vous risquez juste de passer un bon moment Cool

Samantha

Hypnose et sophrologie: ressemblances et différences !

Les points communs entre hypnose et sophrologie :

L'hypnose est un processus permettant de guider une ou plusieurs tierce(s) personne(s) vers un état modifié de conscience nommé "transe hypnotique".

Je vais limiter mon explication à l'hypnose thérapeutique, mais il existe de l'hypnose de rue et de l'hypnose de spectacle, ce n'est juste pas le sujet de cet article.

Dans l'état de transe hypnotique, la personne est plus perméable à la suggestion, mais conserve son libre arbitre. Cette transe peut être plus ou moins profonde.

Aussi l'hypnotiseur suggère au sujet des actes, des pensées des émotions, et si le sujet est réceptif, il ressent les émotions proposées par le praticien, s'approprie les pensées suggérées ou effectue les actions suggérées.

Dans la plupart des cas, l'hypnotiseur "sature" le conscient du sujet ou détourne son attention afin que les suggestions proposées "contournent" les résistances du mental dans la limite de son éthique morale puisque son libre arbitre reste présent.

Si le client est "désinhibé" par le processus, il n'est pas la victime impuissante du praticien, il peut, à tout moment, reprendre le contrôle de la situation si la séance ne lui convient pas.

La plupart des prises en charge en hypnose sont assez courtes, souvent 2 à 3 séances pour des problèmes de tabac, de régime etc... Toutefois, certains hypnothérapeutes associant la relation d'aide et l'hypnose pourront aborder le sujet sur des accompagnements plus longs prenant en compte divers paramètres de la problématique annoncée.

Pour certains les résultats sont probants et durables, mais dans une majorité des cas, les effets s'estompent. C'est souvent lorsque que le probème travaillé en séance n'était que la partie émergée de l'iceberg d'un souci plus profond.

Il est difficile de définir l'hypnose de façon exhaustive, car divers courants de pratique coexistent et différentes méthodes sont employées.

La sophrologie a vu le jour dans les années 60, à l'initiative d'un neuropsychiatre (Alfonso Caycedo) qui utilisait l'hypnose. 

Le professeur Caycedo fait partie de ces personnes qui trouvaient l'hypnose trop directive et entourée d'un halo de mystère qui pouvait faire peur.

Il reprochait à l'hypnose la passivité du sujet qui "abandonnait" son "pouvoir sur lui-même" à un professionnel.

Aussi, a-t-il cherché, avec d'autres, un moyen d'obtenir la transe en faisant participer le mental et en permettant au sujet de s'adresser lui-même à l'intégralité de sa propre conscience.

C'est un peu le principe de l'autohypnose d'ailleurs. L'idée est donc de proposer aux personnes des moyens d'accéder à une sorte de transe permettant une auto-reprogrammation en toute conscience.

Le terme désignant cet état en sophrologie se nomme "niveau sophroliminal".

Aussi, les deux méthodes exploitent un état modifié de conscience facilitant l'accès au changement.

Si l'état modifié de conscience rend la personne plus réceptive aux suggestions, elle peut toutefois résister à ces suggestions si :

- Ce n'est pas le moment pour elle,

- Ses résistances sont trop importantes,

- Les suggestions sont contraires à son éthique ou sa morale, 

- La relation thérapeutique n'est pas bien installée, 

- Le client présente une psychopathologie altérant sa conscience, 

- Le client est sous l'emprise de substances altérant sa conscience,

- Etc...

Pour finir, la sophrologie se compose également de différents courants.

Différences entre Hypnose et Sophrologie :

Comme nous l'avons vu, le praticien en hypnose s'adresse directement à l'inconscient du sujet, alors qu'en sophrologie, le praticien s'adresse à la conscience du sujet qui active de façon volontaire les pensées, les émotions et les décisions proposées par le praticien.

En sophrologie, l'atteinte du niveau sophroliminale passe obligatoire par une détente profonde et une prise en considération du corps alors qu'en hypnose, cette détente psychocorporelle n'est pas systématique.

En hypnose, le client est passif lors de sa séance alors qu'en sophrologie il participe activement.

De plus, en sophrologie, la personne intègre, au fur et à mesure, des techniques lui permettant d'entretenir et de pérenniser les changements mis en oeuvre.

La prise en charge en sophrologie est souvent plus longue qu'en hypnose. 

Les champs d'application de la sophrologie et de l'hypnose peuvent se superposer, seule la méthode diffère.

Conclusion:

Hypnose et sophrologie sont deux méthodes différentes pour accéder au changement.

Etant toutes deux constituées de plusieurs courants, il reste difficile d'en faire une description exhaustive.

Ce que nous pouvons retenir c'est qu'en hypnose, le client est "passif", alors qu'en sophrologie il est "acteur de son propre changement".

L'hypnotiseur suggère le changement à l'inconscient du sujet, le sophrologue aide le client à imprimer son changement dans l'intégralité de sa conscience (conscient+inconscient+corps).

La sophrologie comprend un travail sur le corps et permet de mieux intégrer son schéma corporel grâce à un état de relaxation profonde, l'hypnose peut comporter ce travail, maisi il n'est pas systématique.

Sachez que dans tous les cas, la qualité de la relation que vous développez avec votre praticien est essentielle au bon déroulement et à l'efficacité des séances.

En effet, il est essentiel de vous sentir en confiance, entendu et compris pour vous laisser embarquer dans ce voyage au coeur de votre propre conscience.

Vous avez toujours eu envie de consulter et vous hésitiez ?

Je vous reçois avec grand plaisir sur Montret ou sur Louhans ! 

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à passer par le formulaire de contact, ou au 06.64.66.03.37.

La relation thérapeutique

Qu'est ce que la relation thérapeutique ?

La relation thérapeutique, appelée également alliance thérapeutique, est le lien qui unit le thérapeute à son client.

Il s'agit d'une relation toute particulière puisque son but est d'avoir une fin.

En effet, cette relation n'a plus lieu d'être lorsque le client est autonome face aux difficultés qui l'ont conduit chez son praticien.

Il existe plusieurs types de relation thérapeutique et les anciens clichés peuvent freiner certaines personnes par peur d'être jugées, évaluées, bousculées par un thérapeute dans la "toute puissance".

Carl Rogers, psychologue humaniste américain, a oeuvré pour changer la dynamique thérapeutique en prônant une relation d'égal à égale et a inspiré beaucoup de ses confrères.

Il est le premier à avoir introduit la notion de "client" qu'il préfère à celle de "patient" dont la connotation renvoie à la passivité et à l'attente.

Les nouvelles thérapies se veulent dynamiques et interactives.

Voici donc les points mis en avant par Rogers, pour une relation thérapeutique de qualité:

L'alliance thérapeutique gagne à être établie dans un climat de confiance et de respect mutuel.

Elle se base sur un partenariat entre le client et le praticien.

Le thérapeute accueille son client en toute bienveillance et regarde au delà d'éventuels aprioris ou jugements.

Il prend toute la mesure des émotions ou souffrances physique de son client et lui prête une oreille attentive.

Plus qu'à l'écoute, il est réceptif et accueille ce que son client lui dit, il le comprend et le reformule afin de s'assurer qu'il a bien compris et de rassurer son client en lui démontrant sa qualité d'écoute.

Il reste lui-même, et se considère "l'égal" de son client qu'il aide à développer ses propres ressources.

Il ne lui donne pas du poisson a, mais de lui apprendre à pêcher.

Aussi, point de conseils ni d'avis personnels ne seront donnés au client par le thérapeute.

Il y a discussion afin de créer un climat favorable aux prises de conscience, aux prises de décisions et surtout aux  mise en actions.

En effet, la relation thérapeutique est le terreau qui donne du sens à la thérapie. 

Comme le kiné ou l'ostéopathe redonnent du mouvement au corps, les acteurs de la relation d'aide ont pour intention de redonner du mouvement à l'esprit, facilitant ainsi une refléxion positive et une attitude proactive. (donc également de mettre le corps en mouvement)

C'est la plupart du temps dans les situations figées que les personnes décident de consulter, la notion de mouvement est donc essentielle.

Mais le mouvement devient possible en soulageant les blessures émotionnelles et en modifier les pensées négatives qui verrouillent les capacités du sujet.

Conclusion :

La relation est très importante pour que la thérapie soit efficace. Toute thérapie peut s'arrêter si une relation positive ne se met pas en place entre le praticien et le client.

Chacun est libre de cesser le suivi sans avoir à se justifier.

Il est bon à savoir toutefois que plusieurs phénomènes inconscients peuvent se manifester dans le cadre d'un accompagnement et en altérer le bon déroulement.

Aussi, votre praticien est supervisé par un pair d'expérience pour déjouer les pièges qui pourraient limiter l'efficacité de la prise en charge.

C'est donc dans un cadre sécurisé que s'établit la relation thérapeutique. Cela est important pour les deux partenaires dont le but est d'avancer côte à côte et non l'un contre l'autre...

Pour finir, je dirais qu'une bonne alliance permet de faire émerger les ressources ou capacités du client afin qu'il remette sa vie en mouvement tout en en tenant lui-même les rênes.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter sur accorsophro@gmail.com


 

Gérer la douleur grâce à la sophrologie.

L'expérience de la douleur.

Jeanne a des douleurs chroniques. Elle a conscience que plus elle focalise son attention sur ses douleurs, plus celles-ci s'intensifient.

Chez elle, les douleurs sont difficiles à supporter le soir au coucher. 

Avant même de s'allonger, elle a peur d'avoir trop mal et de ne pouvoir trouver le sommeil.

Cette appréhension se situe déjà au niveau de ses pensées à cause de cette anticipation négative.

La crainte de la douleur commence à devenir obsessionnelle.

Elle est irritable dans ces moments-là, donc irritée.

Elle se contracte et cela renforce sa sensation de douleur. Elle se tend, et une fois au lit se tourne et se retourne en se disant que c'est injuste, qu'elle n'a "pas de chance" d'avoir contracté cette maladie, elle se sent incomprise par son entourage et le corps médical, elle rumine, cogite et se contracte encore plus.

Plus elle est contrariée plus la douleur augmente.

Le matin, elle se réveille fatiguée, manque de motivation pour aller au travail, elle se sent "grincheuse" et "lasse".

Elle a l'impression d'être "au ralenti" alors qu'elle se prépare.

Pourtant, une fois au travail, prise par le rythme soutenu de son activité, elle dit n'avoir pas le temps d'y penser. Cette vendeuse en prêt-à-porter adopte une attitude souriante et avenante face à ses clients. 

Elle avoue ne pas aimer les "pauses" car elle se "refroidit" et ses douleurs se rappellent à son bon souvenir.

En quoi la sophrologie peut l'aider ?

La sophrologie est une méthode psychocorporelle qui prend en compte le mental, les émotions et le corps.

Elle permet d'utiliser les mécanismes qui déclenchent un phénomène afin d'utiliser les mêmes mécanismes pour influer sur le phénomène.

Dans le paragraphe ci-dessus, vous pouvez remarquer un véritable rituel engendrant une augmentation de la sensation de douleur.

La sophrologie n'étant pas une discipline médicale, elle n'intervient pas sur la "cause" de la douleur (sauf si cette cause est le stress, ou un problème émotionnel), mais sur l'intensité de la sensation de douleur.

Comment gérer la douleur grâce à la sophrologie ?

Dans le discours de Jeanne, nous comprenons que lorsqu'elle se focalise sur sa douleur, celle-ci augmente, lorsqu'elle "n'a pas le temps d'y PENSER", la douleur est quasiment imperceptible.

En apprenant à porter son attention sur autre chose que sur sa "douleur", et sur sa "peur d'avoir mal", elle peut ainsi réduire l'intensité de sa douleur.

Nous pouvons aussi remarquer que les "contractions musculaires" liées à son appréhension et son agacement ont pour effet d'augmenter la douleur, alors que lorsqu'elle est en relation avec ses clients dans une attitude souriante et décontractée, la douleur diminue.

La sophrologie lui permet donc:

- D'apprendre à relâcher son corps grâce à des exercices de respiration et de relâchement corporel.

- De focaliser son attention sur des choses positives et agréables au lieu de se centrer sur ce qu'elle ressentira lorsqu'elle aura mal.

- D'entretenir des pensées agréables le soir au coucher afin de se "programmer à passer une bonne nuit" pour remplacer le programme actuel "je vais mal dormir, et me réveiller fatiguée".

- D'apprendre à accueillir et accepter ses douleurs pour mieux les gérer en en diminuer l'intensité.

- De mieux dormir, d'être plus reposée le matin au réveil et de pouvoir continuer de rester dans cette dynamique positive.

- D'être actrice et  non passive face à cette expérience et de reprendre le contrôle de sa vie plutôt que d'être dans une attitude fataliste et de ressentir de la colère contre elle-même, et contre le monde entier comme c'est le cas quand la douleur est insupportable.

La sophrologie est une méthode efficace pour agir sur la gestion de la douleur, redonnant le pouvoir à la personne sur elle-même.

En développant les capacités de notre corps et de notre cerveau, nous avons la possibilité d'être moins sensibles à la douleur. L'idée n'étant pas de l'éliminer totalement, mais de la rendre acceptable.

Bien entendu, la sophrologie ne se subtitue EN AUCUN CAS à une prise en charge médicale, mais en est un bon complément. 

La sophrologie pour le cavalier

                     

La méthode caval-connect est l'adaptation de la sophrologie et d'autres outils thérapeutiques à l'équitation.

Elle consiste également à utiliser le cheval comme facilitateur du processus thérapeutique, mais ce sera l'objet d'un autre article.

Tout d'abord, voyons en quoi la sophrologie peut aider le cavalier.

La sophrologie pour le corps du cavalier :

Si vous êtes cavalier, vous avez conscience que lorsque vous êtes sur le cheval, il vous faut gérer votre propre corps avant de gérer celui de votre monture.

Il vous faut trouver et maintenir votre équilibre, absorber les secousses, doser l'emploi de vos aides et, cerise sur le gâteau, prendre du plaisir. 

Parfois, une mauvaise  intégration du schéma corporel, des tensions physiques, des raideurs articulaires, vous empêchent d'accéder à la décontraction nécessaire et au liant vous permettant de communiquer clairement vos demandes à votre cheval.

Si vous ne pouvez faire "corps" avec votre animal, il sera difficile d'en obtenir la pleine coopération.

La sophrologie consiste à prendre le temps de mieux connaitre son propre corps et surtout à apprendre à gérer ses tensions et ses relâchements.

Aussi, pourrez-vous avoir une meilleure perception de la tonicité (ou de l'absence de tonicité) de votre dos, de vos zones de tensions qui empêchent votre main de "céder", ou qui vous font serrer les genous et remonter les talons.

Grâce à des mouvements lents, à la respiration, à l'observation des ressentis internes et externes, la sophrologie permet de travailler sur:

L'interoception: conscience de sa respiration, de ses battements cardiaques et de toutes les sensations internes qui ont un effet direct sur les réactions corporelles.

La proprioception: conscience de son positionnement dans l'espace (verticalité, équilibre latéral etc...) afin de vous assurer que votre position est apropriée.

L'extéroception: conscience qui se porte sur les sensations en lien avec le monde extérieur (à travers les 5 sens). 

Quel rapport avec l'équitation ?

En respirant mal, votre cerveau et votre corps sont mal oxygénés, cela déclenche des points de côté, accélère le rythme cardiaque, augmente la peur ou le stress et crée des contraction neuromusculaires qui altèrent vos mouvements et dont vous pouvez ne pas avoir conscience justement.

Vos demandes sont moins précises et moins efficaces, votre cheval ne vous comprend pas. Il peut alors difficilement répondre conformément à votre requête.

En manquant de discernement quant à votre position (trop en avant, trop en arrière, mains qui tirent, jambes qui serrent etc...), vos demandes sont également mal comprises, et surtout, votre corps n'amortit pas les secousses. Alors, l'inconfort que vous ressentez est également ressenti par le cheval qui, blasé de ces  à coups aura tendance à s'en défendre ou à se figer dans une mauvaise attitude.

En étant pas à l'écoute de vos sens, vous vous situez mal dans l'espace (visuel), ce qui peut être difficile dans le tracé d'une figure de dressage ou dans la trajectoire d'un obstacle à franchir. Mais également, vous n'aurez pas conscience du poids dans vos rênes ou de la pression dans vos jambes (tactile). Il se peut également que vous ne prêtiez pas attention aux consignes de votre coach (auditif).

Peu importe votre niveau, ces difficultés se rencontrent. Elles sont plus ou moins visibles c'est tout.

La sophrologie vous permet d'entrer en contact avec vos sensations. Cela vous permet d'être plus autonome dans votre travail à cheval, et surtout d'avoir des repères permettant des réajuster d'éventuelles erreurs.

En retrouvant un meilleur confort, plus de liant, vous reprenez du plaisir, et cela se transmet à votre cheval pour qui, votre équitation devient également plus agréable.

 

La sophrologie pour le mental du cavalier.

Le travail sur le mental est également important.

La sophrologie permet d'améliorer sa concentration, mais également de mettre le focus sur le résultat à obtenir. Plus concentré, plus appliqué, vous pouvez canaliser votre énergie au lieu de la dissiper en envisageant le pire, en focalisant sur le résultat ou le regard des autres etc...

Ce travail se fait grâce à des exercices de visualisation suite aux exercices de prise de conscience du corps et de respiration.

Cependant, un travail de lâcher prise permet de se connecter aux sensations corporelles afin de ne pas monter "qu'avec sa tête". 

Si l'équitation est également un sport cérébral, un cerveau saturé ne produit rien de bon. Aussi est-il important de trouver un juste équilibre entre concentration et lâcher-prise afin d'éviter que la concentration n'engendre des contractions musculaires.

Nous voyons bien ici l'interaction évidente entre le corps et l'esprit.

La sophrologie et les émotions du cavalier.

La sophrologie est un outil redoutablement puissant qui permet d'alléger une charge émotionnelle trop lourde. A condition, bien sûr que celle-ci soit reconnue et accueillie par celui qui la ressent.

Comment diminuer sa peur si on refuse la possibilité d'avoir peur ?

Comment apaiser sa colère si on nie la ressentir ?

Chaque émotion se manifeste par une sensation corporelle, décelable grâce à l'interoception.

La sophrologie donne les moyens de décharger le trop plein émotionnel qui altère la performance.

Cela dit, elle permet aussi de stimuler d'autres émotions nécessaires à cette même performance. 

(courage/confiance, etc...)

La vivance sophronique pour le cavalier.

La vivance est un néologisme défini par le créateur de la sophrologie, un neuropsychiatre colombien du nom d'Alfonso Caycedo, comme étant le fait de vivre intensément et en toute conscience nos sensations corporelles.

En préparation mentale, l'idée est de se projeter dans une action à venir en la vivant mentalement le plus positivement possible en se concentrant sur les sensations associées et les ressentis émotionnels stimulants et gratifiants afin d'intégrer dans le corps tout ce qui sera nécessaire à la reproduction réelle de cette scène imaginaire.

Cette scène sera bien sûre la meilleure version envisageable par la personne de la compétition ou de la situation qu'elle prépare.

Sa seule limite étant sa propre imagination.

Pour réaliser une prouesse technique par exemple, l'idée est de ressentir physiquement les muscles à contracter, ceux à relâcher, l'attitude générale corporelle à avoir, et l'appréciation de ce déroulement optimale.

Le corps participant activement à cette visualisation aura l'élan nécessaire pour retrouver ces sensations et faire correspondre la réalité à ce qui a été vécu en séance.

Beaucoup de sportifs utilisent ces techniques soit pour de la rééducation, afin d'éviter de solliciter des blessures tout en facilitant la récupération de ses capacités, soit pour l'amélioration de la performance en compétition (en particulier au niveau de la natation par exemple), car à compétences sportives et techniques égales, c'est le mental qui fait le différence.

Parmi les cavaliers connus utilisant la préparation mentale, je peux citer Michel Robert, Kevin Staut et Charlotte Dujardin, malheureusement, notre sport est encore à la traine pour démarginaliser cette pratique.

 

Conclusion:

La sophrologie est l'outil idéal pour perfectionner son équitation, qu'il s'agisse de loisir, de compétition, de bas niveau, de haut niveau, de relation avec le cheval ou de problèmes techniques.

Elle dynamise vos capacités, vous permet d'être en cohésion avec vous-même pour entrer en osmose avec votre cheval qui bénéficie de ses bienfaits à travers vous.

Un cavalier en place, centré, fluide, tonique tout en étant décontracté communique mieux avec son cheval qui accepte mieux de coopérer.

En réglant vos conflits internes, vous réglez ceux que vous vivez avec votre cheval  qui ne sont finalement que le reflet de vos dysfonctionnements.

Si vous souhaitez faire de la sophrologie le puissant allié de vos progrès équestres, si vous souhaitez vivre cette expérience unique et inoubliable, n'hésitez pas à ma contacter au 06.64.66.03.37 au par mail sur accorsophro@gmail.com.

Vous pourrez alors expérimenter ce voyage intérieur pour partir à la rencontre de vous-même et de votre potentiel équestre et vous réjouir de vos progrès.

Si toutefois, vous souhaitez vous former àl'intégration de la sophrologie et d'autres approches thérapeutiques en équitation, consultez notre site :

http://caval-connect.fr/formations-stages-actualites/formations/

Samantha

Lieux de consultations.

    

Consultations individuelles sur rendez-vous.

Votre sophrologue vous reçoit désormais sur Montret, au centre médical, Place de l'Eglise, et à Louhans, 30 Montée Saint-Claude.

 

Inscriptions par mail  ou téléphone:

 samanthamercier51@gmail.com

06.64.66.03.37

Ceux qui souhaitent consulter individuellement ou qui aimeraient

des séances de groupe à un autre horaire,

n'hésitez pas à me contacter également.

Sophrothérapie à Louhans et Montret


La sophrothérapie est un accompagnement professionnel personnalisé et multidisciplinaire. 

Elle consiste à aider le client à surmonter une souffrance psychologique (et souvent également physique), afin d'élargir son champ de conscience et par extension, son champ des possibles.

Il s'agit d'un travail en profondeur, utilisant diverses approches thérapeutiques (selon le profil de la personne), dont la sophrologie.

La sophrothérapeute n'est pas un professionnel de santé, et la sophrothérapie ne se substitut en aucun cas à une prise en charge médicale. 

Par contre, elle peut être une bonne alliée dans certains cas.

La sophrothérapie permet de plonger au coeur de sa propre psyché pour mieux se comprendre, mieux se connaitre, faire émerger l'origine de certaines difficultés, identifier des besoins, des ressources et éclaircir le mental.

En y voyant plus clair dans sa situation, le sujet a une vision plus objective de sa réalité, peut définir ce qu'il veut vraiment et commencer à chercher les moyende l'obtenir.

Aussi, l'accompagnement se passe en trois temps:

1. Accueillir le mal-être, en trouver l'origine, la cause et les bénéfices secondaires.

2. Chercher et mettre en place les moyens d'accéder au mieux être.

3. Défiinir un objectif à atteindre ou un projet à réaliser pour donner "sens" à la résolution des difficultés à surmonter.

4. Se mettre en mouvement afin de réaliser des changements durables qui permettent d'atteindre l'objectif déterminé.

Il s'agit donc de déverrouiller une situation figée pour installer de la flexibilité facilitant les changements désirés par la personne ou de l'aider à s'adapter à des changements qui lui ont été imposés (maladie, handicap, divorce, licenciement, deuil, etc...).

Tout cela est bien sûr renforcé par la nature de la relation qui s'établit entre le professionnel et le praticien.

En effet, il est indispensable que règnent un climat de confiance et un respect mutuel.

La relation humaine est au centre de cette approche, car le client doit se sentir entendu, compris et considéré pour être suffisamment en sécurité afin d'explorer sa propre conscience et laisser remonter ce qui s'y cache sans avoir peur du jugement de la part de son praticien, qui bien sûr, est tenu au secret professionnel.

Une approche humaniste et bienveillante est donc essentielle au bon déroulement de la prise en charge.

Quoi qu'il en soit, la finalité de cet accompagnement est l'autonomie du client par rapport à la problématique qui l'a conduit à la consultation.

Le sophrothérapeute ne "vend pas du rêve" en promettant le bonheur éternel, mais il donne des clefs et des moyens pour que son client devienne plus fort pour traverser les épreuves que la vie met sur son chemin.

Durant cet accompagnement, le client apprend à développer ses propres qualités et compétences pour faire face à la réalité en se connectant à tout ce qui est positif pour lui, en gardant conscience de ce qui est négatif. Cependant, il se laissera moins "toucher" ou "impacter" par ce négatif qu'il pourra plus facilement transformer en un challenge à dépasser plutôt que comme un frein ou un empêchement.

La sophrothérapie est une expérience formidable permettant de prendre conscience de l'immensité de son potentiel et de le mettre en action afin de trouver le chemin de l'épanouissement personnel.

Car de l'épanouissement du potentiel humain dépend le monde de demain :)

Si vous souhaitez franchir le pas, vous pouvez me contacter au 06.64.66.03.37 ou par mail accorsophro@gmail.com

Je me ferais un plaisir de vous accompagner, en ligne ou en cabinet selon votre localisation géographique.

Samantha


Conférence de présentation de Caval-Connect.

 

Venez découvrir la méthode Caval-Connect et ses deux pôles d'activité:

La méthode Caval-Connect se divise en deux pôles :

Un pôle : Amélioration de la performance équestre.


Il s'agit d'utiliser des techniques telles que la sophrologie, l'hypnose, la PNL, le coaching, (etc...) et de les mettre au service du cavalier.

Un pôle : Développement personnel.


Il s'agit d'intégrer le cheval (non monté) dans un processus de coaching ou de thérapie afin d'utiliser son intelligence émotionnelle et "l'effet miroir" pour atteindre des objectifs d'ordre privé ou professionnel.

 




Caval-Connect est une approche holistique prenant en compte les dimensions physiologiques, mentales et émotionnelles de l'homme et du cheval.

Son objectif consiste à faire de la relation homme/cheval une relation gagnant/gagnant.

Cette présentation sera animée par Samantha Mercier BEES1 "activités équestres", sophrologue, coach et somatothérapeute et se déroulera au centre équestre de Pré Fleuri à Saint bénigne (01190).

Cette conférence s'adresse donc :

Aux cavaliers curieux de découvrir comment ils peuvent mieux mettre à profit les consignes de leurs enseignants,

Aux cavaliers qui veulent améliorer leur relation avec leur cheval,

Aux cavaliers qui souhaitent améliorer leurs performances 
équestres qu'ils pratiquent ou non la compétition, 

mais aussi,

Aux passionnés non cavaliers qui aimeraient découvrir en quoi le cheval peut les aider dans leur développement personnel, 

Aux amoureux du cheval qui souhaitent vivre une expérience unique en travaillant sur différentes thématiques auprès des chevaux (travail sur les 5 sens, gestion du stress, affirmation de soi, communication non-verbale etc...)

Aux personnes désirant suivre un coaching ou une thérapie avec le cheval comme médiateur

Et enfin, 

Aux enseignants d'équitation qui sont intéressés par la méthode et souhaitent en faire bénéficier leurs cavaliers.

Contact: Samantha au 06.64.66.03.37


Caval-Connect® pour entreprise près de Chalon sur Saône.


En partenariat avec le
 Manège de la Tuilerie, Samantha Mercier anime des journées de formation pour les entreprises.

Dans un environnement adapté, sécurisé et loin du cadre habituel de l'entreprise, ces journées de formation offrent une expérience unique permettant d'aborder différentes thématiques telles que la gestion du stress, la cohésion d'équipe, la communication (etc...)

L'intégration du cheval dans cette dynamique permet de mettre sa sensibilité et sa réactivité au service des besoins collectifs et individuels en fonction de la thématique abordée.

Ce travail en groupe et au contact des chevaux permet de développer

- sa conscience corporelle et la conscience de sa communication non-verbale,

- son acuité sensorielle,

- son sens de l'observation de la communication non verbale d'autrui,

- son intelligence émotionnelle et relationnelle,

mais permet aussi:

- de dépasser une peur, ou tout au moins de l'accepter et de la minimiser, 

- de canaliser une énergie trop "débordante", 

- de découvrir une nouvelle façon d'entrer en relation, 

- d'apprendre à gérer la frustration, 

- de développer son charisme et son leadership,

- de découvrir le lâcher-prise.

La présence des chevaux apporte une dimension affective mais également permet de retrouver une certaine authenticité car le cheval ne juge pas, il réagit simplement à ce qu'il perçoit.

Les mises en situations proposées, permettent de mettre en lumière à la fois les difficultés rencontrées,  des pistes d'amélioration et les points forts individuels. 

Ces journées sont effectuées dans une dynamique de bienveillance, de non-jugement et de coopération entre les participants et entre participants et encadrants.

Pour ceux qui le désirent un temps d'équitation sera proposé, car l'activité se déroule principalement à pied au contact du cheval et non pas sur le cheval. 

Les différents exercices proposés seront bien-sûr débriefés. Seront également intégrés dans ces journées, des exercices de sophrologie, de coaching et/ou de PNL permettant à chacun de ressortir enrichi de nouveaux apprentissages permettant un épanouissement personnel et/ou professionnel.

Ces formations se déroulent donc au manège de la Tuilerie, repas du midi compris afin d'être en totale immersion sur la journée.

Les encadrants sont des professionnels diplômés de l'équitation ayant une bonne connaissance du cheval et de la sécurité liée à son utilisation. 

Ce projet vous intéresse ?

Contactez Samantha Mercier en un clic.

Sophrologie pour le cavalier.

La méthode caval-connect est l'adaptation de la sophrologie et d'autres outils thérapeutiques à l'équitation.

Elle consiste également à utiliser le cheval comme facilitateur du processus thérapeutique, mais ce sera l'objet d'un autre article.

Tout d'abord, voyons en quoi la sophrologie peut aider le cavalier.

La sophrologie pour le corps du cavalier :

Si vous êtes cavalier, vous avez conscience que lorsque vous êtes sur le cheval, il vous faut gérer votre propre corps avant de gérer celui de votre monture.

Il vous faut trouver et maintenir votre équilibre, absorber les secousses, doser l'emploi de vos aides et, cerise sur le gâteau, prendre du plaisir. 

Parfois, une mauvaise  intégration du schéma corporel, des tensions physiques, des raideurs articulaires, vous empêchent d'accéder à la décontraction nécessaire et au liant vous permettant de communiquer clairement vos demandes à votre cheval.

Si vous ne pouvez faire "corps" avec votre animal, il sera difficile d'en obtenir la pleine coopération.

La sophrologie consiste à prendre le temps de mieux connaitre son propre corps et surtout à apprendre à gérer ses tensions et ses relâchements.

Aussi, pourrez-vous avoir une meilleure perception de la tonicité (ou de l'absence de tonicité) de votre dos, de vos zones de tensions qui empêchent votre main de "céder", ou qui vous font serrer les genous et remonter les talons.

Grâce à des mouvements lents, à la respiration, à l'observation des ressentis internes et externes, la sophrologie permet de travailler sur:

L'interoception: conscience de sa respiration, de ses battements cardiaques et de toutes les sensations internes qui ont un effet direct sur les réactions corporelles.

La proprioception: conscience de son positionnement dans l'espace (verticalité, équilibre latéral etc...) afin de vous assurer que voter position est apropriée.

L'extéroception: conscience qui se porte sur les sensations en lien avec le monde extérieur (à travers les 5 sens). 

Quel rapport avec l'équitation ?

En respirant mal, votre cerveau et votre corps sont mal oxygénés, que cela vous déclenche des points de côté, accélère votre rythme cardiaque, augmente la peur ou le stress et crée des contraction neuromusculaires qui altèrent vos mouvements et dont vous pouvez ne pas avoir conscience justement.

Vos demandes sont moins précises et moins efficaces, votre cheval ne vous comprend pas. Il peut alors difficilement répondre à votre requête.

En manquant de discernement quant à votre position (trop en avant, trop en arrière, mains qui tirent, jambes qui serrent etc...), vos demandes sont également mal comprises, et surtout, votre corps n'amortit pas les secousses. Alors, l'inconfort que vous ressentez est également ressenti par le cheval qui, blasé de ces  à coups aura tendance à s'en défendre.

En étant pas à l'écoute de vos sens, vous vous situez mal dans l'espace (visuel), ce qui peut être difficile dans le tracé d'une figure de dressage ou dans la trajectoire d'un obstacle à franchir. Mais également, vous n'aurez pas conscience du poids dans vos rênes ou de la pression dans vos jambes (tactile). Il se peut également que vous ne prêtiez pas attention aux consignes de votre coach (auditif).

Peu importe votre niveau, ces difficultés se rencontrent. Elles sont plus ou moins visibles c'est tout.

La sophrologie vous permet d'entrer en contact avec vos sensations. Cela vous permet d'être plus autonome dans votre travail à cheval, et surtout d'avoir des repères permettant des réajuster d'éventuelles erreurs.

En retrouvant un meilleur confort, plus de liant, vous reprenez du plaisir, et cela se transmet à votre cheval pour qui, votre équitation devient également plus agréable.

 

La sophrologie pour le mental du cavalier.

Le travail sur le mental est également important. La sophrologie permet d'améliorer sa concentration, mais également de mettre le focus sur le résultat à obtenir. Plus concentré, plus appliqué, vous pouvez canaliser votre énergie au lieu de la dissiper en envisageant le pire, en focalisant sur le résultat ou le regard des autres etc...

Ce travail se fait grâce à des exercices de visualisation suite aux exercices de prise de conscience du corps et de respiration.

Cependant, un travail de lâcher prise permet de se connecter aux sensations corporelles afin de ne pas monter "qu'avec sa tête". 

Si l'équitation est également un sport cérébral, un cerveau saturé ne produit rien de bon. Aussi est-il important de trouver un juste équilibre entre concentration et lâcher-prise afin d'éviter que la concentration n'engendre des contractions musculaires.

Nous voyons bien ici l'interaction évidente entre le corps et l'esprit.

La sophrologie et les émotions du cavalier.

La sophrologie est un outil redoutablement puissant qui permet d'alléger une charge émotionnelle trop lourde. A condition, biensûr que celle-ci soit reconnue et accueillie par celui qui la ressent.

Comment diminuer sa peur si on refuse la possibilité d'avoir peur ?

Comment apaiser sa colère si on nie la ressentir ?

Chaque émotion se manifeste par une sensation corporelle, décelable grâce à l'interoception (lien entre le corps et l'esprit).

La sophrologie donne les moyens de décharger le trop plein émotionnel qui altère la performance.

Cela dit, elle permet aussi de stimuler d'autres émotions nécessaires à cette même performance. 

(courage/confiance, etc...)

La vivance sophronique pour le cavalier.

La vivance est un néologisme défini par le créateur de la sophrologie, un neuropsychiatre colombien du nom d'Alfonso Caycedo, comme étant le fait de vivre intensément et en toute conscience nos sensations corporelles.

En préparation mentale, l'idée est de se projeter dans une action à venir en la vivant mentalement le plus positivement possible en se concentrant sur les sensations associées et les ressentis émotionnels stimulants et gratifiants afin d'intégrer dans le corps tout ce qui sera nécessaire à la reproduction réelle de cette scène imaginaire.

Cette scène sera bien sûre la meilleure version envisageable par la personne de la compétition ou de la situation qu'elle prépare.

Sa seule limite étant sa propre imagination.

Pour réaliser une prouesse technique par exemple, l'idée est de ressentir physiquement les muscles à contracter, ceux à relâcher, l'attitude générale corporelle à avoir, et l'appréciation de ce déroulement optimale.

Le corps participant activement à cette visualisation aura l'élan nécessaire pour retrouver ces sensations et faire correspondre la réalité à ce qui a été vécu en séance.

Beaucoup de sportifs utilisent ces techniques soit pour de la rééducation, afin d'éviter de solliciter des blessures tout en facilitant la récupération de ses capacités, soit pour l'amélioration de la performance en compétition (en particulier au niveau de la natation par exemple), car à compétences sportives et techniques égales, c'est le mental qui fait le différence.

Parmi les cavaliers connus utilisant la préparation mentale, je peux citer Michel Robert, Kevin Staut et Charlotte Dujardin, malheureusement, notre sport est encore à la traine pour démarginaliser cette pratique.

 

Conclusion:

La sophrologie est l'outil idéal pour perfectionner son équitation, qu'il s'agisse de loisir, de compétition, de bas niveau, de haut niveau, de relation avec le cheval ou de problèmes techniques, voire même, de débourage comme sur l'image illustrant cet article.

Elle dynamise vos capacités, vous permet d'être en cohésion avec vous-même pour entrer en osmose avec votre cheval qui bénéficie de ses bienfaits à travers vous.

Un cavalier en place, centré, fluide, tonique tout en étant décontracté communique mieux avec son cheval qui accepte mieux de coopérer.

En réglant vos conflits internes, vous régler ceux que vous vivez avec votre cheval  qui ne sont finalement que le reflet de vos dysfonctionnements.

Salon des arts Zen à Branges - 10 et 11 septembre 2016


Salon dees Arts Zen

Samantha Mercier sera présente au Salon des Arts Zen à Branges les samedi 10 et dimanche 11 septembre.

A cette occasion, elle présentera la sophrologie et la méthode Caval-Connect®.

Venez nombreux ! (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Découvrez la méthode Caval-Connect®

Rappel gratuit

Cette méthode s'adresse à deux types de public

- Un public de cavaliers qui souhaitent bénéficier d'une préparation mentale pour optimiser leurs performances, mais également leurs relations avec leurs chevaux.

- Un public plus étendu, à la recherche du bien-être ou souhaitant effectuer un travail sur soi (confiance en soi, développement des capacités, de certaines compétences, gestion des émotions, des douleurs, du sommeil, etc...) grâce à la sophrologie et à la présence et la collaboration du cheval comme vecteur de bien-être.

C'est à cette deuxième catégorie de public que s'adressent ces ateliers sophrologie et cheval. Le cheval est un être sensible et subtil qui se fait miroir de nos émotions et de nos comportements inconscients. Il reflète donc nos points forts et nos points faibles, qui sont ensuite utilisé comme autant de leviers du changement.

Monitrice d'équitation diplômée d'état, mais également coach et sophrologue, je vous accompagne dans cette expérience en vous proposant un travail sur la respiration, les 5 sens, la relaxation physique et mentale et je vous initie à quelques techniques sophroniques facilitant l'atteinte de vos objectifs quels qu'ils soient.

Le contact avec les chevaux servira de support, sachant que ces stages ne comprennent pas d'équitation, juste l'utilisation des chevaux à pied, en main ou en liberté.

Profitez de l'été pour venir vivre une expérience unique dans un cadre champêtre et une ambiance convivial à la ferme équestre des CAVALIERS DE PRE FLEURI 01190 SAINT BENIGNE.

Les dates des prochains ateliers sont :

  • Le Dimanche 07 Août
  • Le Samedi 13 Août
  • Le Dimanche 14 Août

Les horaires d'activité sont de 9h à 12h et de 14h à 17h, la pause déjeuner étant libre.

Programme des ateliers Caval-Connect®

Le matin

  • Accueil des participants et présentations mutuelles
  • Détermination des objectifs individuels et de l'objectif du groupe
  • Découverte de la sophrologie
  • Découverte du cheval en liberté

12h-14h pause déjeuner libre

L’après-midi

  • Point sur la matinée, dialogue autour des objectifs,
  • Mise en situation avec les chevaux
  • Retour en salle et feed-back

Tarif : 150 euros

Inscriptions ou demandes de renseignement par mail (samanthamercier51@gmail.com) ou téléphone : 06 64 66 03 37